Intuition, intuition, est-ce que j'ai une gueule d'intuition, moi ?

Mis à jour : 8 juil. 2020




Notre ami Wiki, voilà ce qu’il dit sur ce vaste et délicat sujet : « L’intuition est un mode de connaissance, de pensée ou jugement, perçu comme immédiat (au sens de direct) ; c’est une faculté de l’esprit. Le terme intuition désigne également une pensée résultant de l’action de cette faculté. Le domaine de l’intuition est large : il concerne aussi bien la connaissance proprement dite (représentation du monde) que les sentiments (sur les choses) ou les motivations (à agir). Le mot provient du latin intuitio, désignant un regard intérieur, de tueor, regarder. L’intuition serait une manière rapide d’évaluer une situation en la mettant en rapport avec des situations similaires déjà connues. Le terme a été défini de plusieurs manières en philosophie ainsi qu’en psychologie. »

Pourquoi évoquer l’intuition dans le coaching ? Parce que longtemps j’ai mis cette compétence de côté. L’intuition, c’est un peu comme les visions des médiums, les prophéties et autres magies exotiques. L’intuition a mauvaise presse dans le secteur social. On ne peut pas se fier à son intuition car elle n’est pas factuelle. Elle arrive dès le premier contact avec l’Autre, surgit dans une phrase, vous saute au visage et s’y accroche pour ouvrir vos yeux sur l’indicible. J’ai la chance d’être moi-même coachée régulièrement (et supervisée aussi) et c’est un sujet que j’abordais souvent. J’avais peur de nommer cette chose de peur de paraître trop étrange. Mais ma coach a trouvé les mots. Ensemble, nous avons raconté l’histoire de mes intuitions. Aujourd’hui, je leur exprime toute ma gratitude. Bien souvent elles m’ont alerté avant tout le monde. Bien souvent elles m’ont poussé vers des gens et éloigné d’autres. Aujourd’hui, je sais qu’elles sont des gentilles amies qui se tiennent à ma disposition pour mieux accompagner et poser les questions les plus adaptées. Pour Platon, l’intuition est la saisie immédiate de la vérité de l’idée par l’âme indépendamment du corps. C’est tout à fait cela, l’intuition arrive avant que le corps ne se soit exprimé. Plusieurs manifestations peuvent arriver : – Un ressenti très fort comme une boule au ventre ou au contraire un sentiment très joyeux – Une voix intérieure, une injonction – Une pensée fulgurante qui passe et qui nous dit ce qui va se passer – Une sensation physique intense – Un signe extérieur résonne très fort en nous – Une image qui se forme clairement en nous – Une certitude intérieure Ne vous est-il jamais arrivé de vous dire « je le sens pas » ou « il ne faut pas que j’y aille » ? Beaucoup rejettent ces manifestations car les intuitions ont mauvaise presse avec les rationnels. On a souvent mis intuition et clairvoyance ensemble. Ici, je ne vous parle que de ces sensations fortes qui s’imposent à vous. La bonne nouvelle c’est qu’on peut les travailler : méditation pleine conscience, carnet où l’on note chaque intuition et son contexte, lâcher-prise, confiance en soi…Ce sont des leviers qui devraient vous faciliter l’accès à vos intuitions. Nous en avons tous, encore faut il accepter de les écouter… Je vous propose une expérience simplissime …L’idée est de dédier une journée à votre nouvelle meilleure amie ! Durant une journée, mettez l’intuition à l’honneur en toute conscience. Se mettre à l’écoute de son intuition, capter ses messages est une chose. Agir en se laissant guider par elle, une autre. Et le pas n’est pas toujours facile à franchir, car nos résistances sont tenaces. Pour lever ses inhibitions sans se mettre en danger, il est conseillé de pratiquer la politique des petits pas. Cet exercice consiste à expérimenter une journée totalement guidée par notre intelligence intuitive. Choisissez de préférence un jour de la semaine où vos obligations sociales et professionnelles sont réduites, c’est plutôt souvent le cas en ces temps de confinement. Vous ne devez pas vous mettre en situation de conflit intérieur ni faire supporter les conséquences de vos décisions à votre entourage. Une fois votre journée choisie, commencez par la laisser se dérouler sans faire appel à votre logique, ni à votre mental, ni à vos habitudes. A chaque activité ou décision, prenez quelques secondes pour écouter votre meilleure amie. Que vous dit-elle ? ….Au cours de cette journée, acceptez de l’écouter et de suivre ses conseils. Agissez comme si vous n’écoutiez que ses directives. Prêtez une grande attention à votre ressenti émotionnel (positif comme négatif). N’hésitez pas à prendre des notes : cette expérience vous permettra d’affiner votre perception et de renforcer votre confiance en vous. L’idée est de vous offrir régulièrement ces journées et pourquoi pas d’adopter cette amie si bienveillante pour vous…Qu’en dites vous ?




#changement #angoisse

12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout