Cartes postales et Coaching ? Etrange association et pourtant....

Aujourd'hui, je vous raconte une histoire...Une histoire qui mêle cartes et coaching...Etrange association ? Pas tant que cela ! C'est donc l'histoire de Laurence formatrice et coach qui a un penchant sévère pour les cartes postales. Voyez-vous, elle est capable de s'en envoyer à elle-même !


Alors mon histoire se passe lors d'une formation d'entrepreneurs. Durant quelques semaines, j'accompagne des futurs chefs d'entreprise. Ils se forment tous en parallèle à un métier technique (reconversion pro) aussi je suis entourée de mécanicien, boulanger, réparateur de vélo, dirigeant d'hôtel...Ma mission (que j'ai accepté avec joie !) est de leur permettre de mieux se connaitre et de développer les "savoir-être" utiles dont on ne parle pas beaucoup à l'école : pugnacité, curiosité, assertivité....

Je vous passe les détails de la formation car on est là pour parler de cartes postales !

Au démarrage, je leur ai proposé de rédiger pour eux-même une carte de voeux. Une carte dans laquelle ils pouvaient exprimer leurs souhaits pour leur futur professionnel, une carte de remerciements pour les efforts et le parcours accompli. Pour les pro du développement personnel, on a l'habitude de ce genre d'exercice mais croyez-moi, j'ai eu droit à des regards écarquillés... Entre les cours de marketing et de comptabilité, je détonnais un peu ! Ils m'ont fait confiance, ont écrit et mis sous enveloppe. J'ai mis ces cartes dans mon agenda et les ai postées non sans émotion une semaine avant leurs examens de fin de formation qui avaient lieu trois mois plus tard.

Etre coach, c'est cela : semer des graines, être en capacité d'aider l'autre à les faire germer, et la plupart du temps ne pas voir le jardin s'épanouir. Laisser à d'autres la beauté de la vision des nouvelles fleurs... Frustrant ? Je me plais à imaginer leur sourire, leur joie peut-être en découvrant leur propre carte dans la boite aux lettres ! Je suis certaine qu'ils avaient oublié car la vie nous rattrape tous. Cette carte devait leur permettre de se recentrer à leur essentiel, à ce qui les avait motivé au démarrage de leur parcours... Cette carte devait les trouver quelques jours avant leur examen, période de doutes et de stress. Dans notre jargon, on peut aussi appeler cela un ancrage.

Dans mon ancienne vie professionnelle de manager, j'ai également utilisé les cartes postales comme outil de cohésion de groupe. A chaque période de vacances, le défi de la pire carte postale ! Elles étaient toutes affichées dans notre salle de pause et ont occasionné bien des fous rires, je vous assure !

L'histoire de Laurence avec les cartes postales se poursuit... Le mois dernier, j'ai lancé mon "défi d'Août" sur les réseaux. Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, à chaque début de mois, je propose un défi sous forme de lettre à écrire. C'est gratuit, ludique et très très souvent puissant ! J'ai donc incité les gens à envoyer des cartes qu'ils partent en vacances ou qu'ils restent chez eux. Prendre le temps de choisir la meilleure image qui correspond au message qu'on souhaite adresser, sélectionner les mots justes, vibrer lorsqu'on met dans la boite aux lettres...Imaginer le plaisir qu'on offre est déjà un cadeau pour soi ! Certains lecteurs m'ont également envoyé des cartes, c'était à chaque fois une intense émotion !

La rapidité du sms a effacé la puissance d'une lettre espérée, attendue et reçue. Elle peut être envoyée par mail aussi, elle en reste forte de sens à la fois pour celui qui écrit et pour celui qui reçoit. Alors écrivez ! Laurence

43 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout