Eisenhower ou "ce qui est important est rarement urgent et ce qui urgent rarement important"


Que vient faire le 34ème président des Etats Unis dans un article de coaching ? Loin de moi l’idée de faire de la politique ici. Je réserve cela pour mes soirées privées et autres papotages sur le monde à refaire. Non, non, aujourd’hui je voulais vous aider à fixer vos priorités dans vos to-do-list.


C’est quoi la to-do-list ? Je suis certaine que vous connaissez ! Au mieux, vous l’écrivez au pire, elle tourne en boucle dans votre tête. C’est la liste de toutes les choses que vous avez à faire. Je ne sais pas vous mais j’ai la manie d’en écrire souvent, de rayer, rajouter, raturer, tourner dans tous les sens. Mes listes ne tiennent que de manière exceptionnelle. Elles m’empoissonnent au lieu de me soulager. La belle respiration vient seulement lorsque la liste est finie…mais elle l’est rarement ! J’en ajoute toujours un peu.

Mais ça, c’était AVANT !

Avant la découverte de cette méthode ! J’aime bien le côté ludique des outils et avant de les mettre en œuvre et de les proposer aux personnes que j'accompagne, j’aime les tester sur ma personne. Dès le lendemain au bureau, j’ai rempli sur papier une matrice. Puis j’ai écrit sur mon tableau blanc et collé des post-it. Et la magie a opéré…Je vous jure que poser chaque tâche à réaliser sur des petits papiers jaunes, les coller dans chaque bonne case, les décoller lorsque je trouvais que j’exagérais, les recoller…Cette demie-heure m’a complètement redonné un souffle nouveau.

Bizarrement s’est produit un autre phénomène. Je respirais tranquillement et plus aucune tâche ne tournait dans ma tête. Elles étaient toutes écrites. L’après-midi même, je recevais une personne en coaching et je décidais de lui parler de cette matrice. Elle l’a connaissait mais l’angle que je lui proposais l’a intéressé.

Et oui en général on montre cet outil dans des problèmes de gestion du temps.

A mon avis, il est bien plus utile lorsqu’on a tendance à faire marcher son petit vélo dans la tête. Il est reposant !!!!!

L’avantage du post-it est qu’il apporte de la souplesse, on peut faire passer d’une case à l’autre sans effacer. Mardi « ma » coachée m’a montré une photo de son mur de post-it. L’effet sur elle a été le même que sur moi. Plus de sérénité dans les choses à faire…

Je vous propose aujourd’hui de tester cet outil puissant !Vous avez besoin de :

  • Un bloc de post-it

  • Un tableau blanc ou une grande feuille A3

Prenez de la place surtout évitez l’utilisation du papier-stylo. Le fait de devoir rayer ou effacer peut freiner la réussite ! J’ai testé les deux méthodes (feuille de papier et tableau) et en toute franchise l’utilisation d’une feuille papier même informatisée n’a pas fonctionné avec moi. Je pense aussi que l’aspect visuel un peu imposant aide à la mise en œuvre et au suivi !

Remplissez les post-it de chaque chose à faire. Pour l’instant ne cherchez pas à classer. Videz votre esprit de tout ce qui vous encombre.

Lorsque vous avez la sensation que tout est écrit, prenez la matrice ci dessous et pour chaque post-it, posez-vous les questions :

  • Est-ce urgent et important ? Dois-je réaliser moi-même et immédiatement ?

  • Est-ce important mais peu urgent ? Puis-je attendre un peu ou déléguer ?

  • Est-ce urgent mais peu important ? Dois-je le faire moi-même ou puis-je déléguer rapidement ?

  • Est-ce utile ? Puis-je abandonner ces tâches ?

L’objectif est de dispatcher les post-it dans chacune des cases.

Dans un deuxième temps, il faut rajouter le délai pour les cases avec des tâches urgentes.

Ce tableau va vivre, vous allez ôter assez rapidement les tâches urgentes. Celles moins importantes peuvent basculer dans l’urgence si vous ne traitez pas. Vous pouvez aussi choisir de temps en temps de réaliser une tâche inutile mais qui vous fait plaisir !



Bon séance ! A très vite pour vos retours et sur les bénéfices de cet outil dans votre quotidien !


J’attends vos retours, pistes et idées !!!!

29 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout