Et si on créait son journal d'été ?

Journal intime, carnet de voyages, qui n'a pas, un jour, eu envie d'en commencer un ? On est un certain nombre à avoir expérimenté et consigné, à un moment donné, nos souvenirs... Cet été, je vous embarque dans une création plus légère à mi-chemin entre l'art et l'écriture de soi. Si ça vous tente, suivez-moi !


J'aurai pu l'appeler carnet de voyage mais parfois on ne part pas. Il aurait aussi pu s'appeler journal intime mais, l'idée, c'est qu'on peut aussi le construire en famille, en couple, entre amis. Ce que je vous propose c'est de créer votre Objet (j'aime les choses hybrides définitivement) facile, simplissime, efficace et puissant.

L'intention ? S'offrir un temps de créativité, une pause dans ses journées, un moyen de garder trace. Respirer les minutes de calme, capter les intensités, poser des mots et des couleurs. Se réparer, se construire, rire, s'émouvoir, vivre tout simplement. Comment on fait ? On choisit son support (cahier, carnet, paquet de feuilles...), ses crayons, son ciseau, sa colle. On pose ses envies et son rythme si c'est utile. On ne réfléchit pas trop et on écrit la date du premier jour du carnet.

Ensuite, on crée, on écrit, on découpe, on colle, on crayonne. On regarde autour de soi et on raconte ce qui nous plait, nous déplait. On peut décider de raconter un voyage, des vacances à la maison, un été au travail... C'est peut-être l'opportunité de démarrer un projet littéraire sans enjeu et avec un délai rassurant ! En effet, les personnes que je rencontre ont parfois très envie d'écrire mais ne savent pas comment faire. Voilà une manière de s'entrainer ! Comme un musicien qui ferait ses gammes ! Mon expérience J'aime vraiment cette possibilité que je m'offre de faire une parenthèse créative sans être enchainée sur une année ! Ce que j'apprécie, c'est à certains moments de faire participer les personnes qui sont autour de moi. Un petit mot, leurs impressions, un dessin...Ce sont des cadeaux que je m'offre qui me permettent de revivre un été avec une nostalgie heureuse. Et après ? Cet outil à portée de vos deux mains peut également être mis en route à n'importe quel moment. Je vous propose de le réaliser pour l'été car on sait que le temps des deux mois peut nous aider à tenir nos engagements. Rien de pire pour l'estime de soi de sentir qu'on décroche parce que l'objectif était trop lourd. On peut le relire pour revivre une période. On peut apprendre sur soi en prenant un peu de recul, en regardant ce qui a fait sens, ce qu'on a décidé de garder.

On peut le fermer, le ranger dans un tiroir, penser qu'un jour il touchera quelqu'un et l'oublier pour toujours.

Alors, vous commencez quand ?


Une référence ! Le site fabuleux de l’École Jet d'Ancre

32 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout