top of page

Et si on parlait de main dans la main ?

Dernière mise à jour : 21 mars 2022

Lorsqu'on évoque cette image, de nombreuses viennent dans nos têtes : les mains des amoureux, celles des parents avec leur enfant, la main du professionnel qui soigne, l'équipe qui performe ensemble. Ici, je vous parle de celles des humains, de la compassion, du care.

La juste distance ?

Cela fait plus de vingt ans que je gravite dans l'accompagnement et ma vision a évoluée avec l'âge et la maturité. J'ai suivi multitude de formations où l'on m'expliquait la juste posture, vaste clownerie... Comment rester de marbre lorsque l'autre nous confie ses peurs et ses terreurs ? De quelle manière accompagner sans être contaminé émotionnellement ? Aucun livre, aucun formateur ne m'a donné de recette miracle. Si vous ajoutez à cela mon hypersensibilité, vous pouvez imaginer que certains accompagnements ont sacrément mis le bazar à l'intérieur de moi ! Lorsque je travaillais auprès de jeunes, j'écrivais des nouvelles. Passer du côté de la littérature me permettait de remettre un peu d'ordre dans mes émotions. Mes managers me parlaient de distance et de non-affect, je parlais d'authenticité.


Et on fait comment ?

Ici, non plus, aucune recette ! La seule que je puisse partager avec vous est le travail personnel. En effet, comme pour tout professionnel de l'aide, un premier travail de connaissance de soi permet de connaitre ses propres failles et éviter les contagions ! Cela n'empêche jamais d'éprouver plus de choses mais on peut être conscient de ce qui se joue. Par exemple, les parcours qui faisaient écho aux miens réveillaient parfois des douleurs que je devais accueillir et laisser de côté le temps de l'entretien. Mais j'ai pu aussi apprendre à dire à la personne que ce qu'elle traversait résonnait beaucoup en moi à cause de ma propre expérience. Aujourd'hui, faire partie d'un groupe d'altervision me permet également de réfléchir à haute voix avec mes pairs. je fais ainsi évoluer ma pratique et ma posture. Quoiqu'en étant très honnête, je ne sais pas si on peut parler de posture....

Mais pourquoi parler de main dans la main ?

C'est une image très récente (la semaine dernière !) qui s'est imposée à moi. Depuis quelques mois, je réfléchis beaucoup à ma posture de coach, celle que j'ai apprise en formation. J'ai précédemment quitté mon job car il ne répondait plus à mes valeurs de recherche d'autonomie chez l'autre. J'ai toujours navigué entre le coaching et le conseil. Et lors d'un rendez-vous avec ma propre thérapeute, je devais qualifier ma posture et les mains sont venues. Pas celles du soignant sur l'épaule, pas celles des amoureux, pas celle qui se tend pour aider...Non, la main qui prend l'autre car elle est plus assurée, celle qui dit qu'on est là, qu'on va suivre le mouvement quoiqu’il arrive. C'est cette vision de l'accompagnement inconditionnel que je porte en moi...et que j’assume ! C'est cette main qui va au delà du rapport professionnel. Chaque personne qui entre dans ma sphère va en bouleverser ses contours. C'est un peu plus que des relations pro ! D'ailleurs, cessez de me parler d’équilibre vie personnelle et vie professionnelle ! Chez moi, cela se mélange car cela ajoute de la richesse à ma vie. Dans les faits, je m'implique dans le parrainage et le mentorat, j'ai la chance de pouvoir en faire durant mon temps de travail et en dehors par choix. Ce sont des relations différentes du coaching et elles me correspondent bien. Lorsque des personnes cherchent un coach pour atteindre des objectifs précis, je les confie à des collègues. Mon travail d'accompagnement est principalement tourné vers l'écriture de soi. J'aide les personnes à se découvrir, à découvrir leurs frontières et aller visiter des territoires inconnus J'ai augmenté mon plaisir à être en relation car j'ai fait le choix d'ajouter à mon vocabulaire des termes tels que compassion et sollicitude.


66 vues2 commentaires

Posts récents

Voir tout

2 comentários


Elisa Tixen
Elisa Tixen
20 de mar. de 2022

Un article très touchant car très authentique. Pas de langue de bois, des émotions parce que les écarter revient à se renier. Merci Laurence 🥰

Curtir
Laurence Ducos Pro
Laurence Ducos Pro
21 de mar. de 2022
Respondendo a

Merci Elisa de ton passage amical

Curtir
bottom of page