top of page

Et si on s'autorisait à faire ce que l'on a envie de créer ?

« T’es nulle » « C’est pas joli » « Il y a bien plus doué que toi »…Ces phrases-là, elles sortent autant de la bouche de nos proches que notre critique interne. On les connait bien ces mots assassins qui réduisent à néant nos élans et désirs. Comment les remplacer par des encouragements à oser ? Osez créer !

On peut dire que la créativité, c'est plutôt un domaine dans lequel je suis à l'aise. Et pourtant.... Il y a une chose que j'aime et que je m’empêche encore si souvent : la peinture. Lors d'un précédent article, je vous racontais l’expérimentation de l’hypnose pour dépasser cette étape de peur.

J’ai aussi tenté une autre expérience. Le thème de l’atelier était alléchant « Dessine moi un mouton : carnet de voyage ». Elena l’artiste pédagogue nous a accompagné dans le dessin durant deux heures. Un premier temps consacré aux bases de la perspective, à l’utilisation des crayons et à un coaching positive. Selon elle, nous savons tous dessiner. A la maternelle, tous les enfants crayonnent avec bonheur et arrive l’âge où on commence à entendre les phrases "empêchantes". La deuxième heure, munis de crayons et papiers, nous sommes partis sur la place St Michel. Tests de perspectives dans une ruelle ( catastrophique au départ), choix d’un sujet statique et passage à l’acte.

J’ai pu découvrir des techniques simples pour faire des arbres et des fleurs mon sujet favori. Une autre fois, j'ai testé les soirées Happy paint, deux heures avec une artiste pour peindre selon le thème choisi. Et par deux fois, j'ai pu revenir si fière de moi !!!!

Une piste pour y aller....

Pour dépasser nos petites voix négatives, il est nécessaire de poser pas après pas. Pour moi, le passage aux crayons et aux pinceaux prend du temps mais les changements sont profonds et ancrés. C’est ce qui me semble important à communiquer. Les changements ne s’opèrent pas à coup de baguette magique. Il est indispensable de choisir ses petits pas, d’oser aller à la rencontre, FAIRE avant tout. Aujourd'hui, je sais que je ne sais pas peindre et encore moins dessiner. J'aime mélanger les couleurs, les poser sur un support, touiller, râler parce que ce n'est pas assez beau et ensuite apprécier un peu.

Elena avait eu une jolie phrase que j'ai gravée en moi « C’est l’attitude qui fait tout ». En effet qu’importe le résultat c’est l’intention qu’on y a mis, qu’importe le réalisme du dessin c’est l’émotion qui prime.

Le bonus !

Si vous avez une envie profonde de création, peut-être acceptez que vous avez un critique interne fort ! Vous en êtes plus ou moins responsable et ça risque d'être difficile de le faire taire à jamais ! Par contre, passer à l'action, prendre du plaisir à faire, ce sont des recettes pour faire passer l'intensité de cette petite voix. Et pour les regards des autres ? Franchement ? L'Art n'a pas de critères de beauté alors pour quelles raisons exiger de vous que tout soit parfait ? C'est un peu comme avec les personnes qui veulent écrire et qui me demandent des conseils...Je leur réponds "Écrivez !". J'ai tendance à croire que c'est le même conseil pour toutes les pratiques "Allez-y !".


15 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page