top of page

Les petits mots qui empoisonnent

Vous les connaissez ? Les mots poisons, les mots qui tournent en rond…. Les petites phrases « il faut que je… » ou les « je dois faire… ». Que celui qui a réussi à les gommer naturellement de son vocabulaire me fasse signe et me donne une recette miracle !



Les fameux « je dois » nous rendent plus petits et nous dévalorisent. Ces phrases nous font croire que nous n’avons aucun pouvoir. Faites un test durant une petite heure, restez vigilant à vos paroles et remplacez au moins à l’oral tous les « je dois » par « je choisis » et les « il faut » par « il est nécessaire ».

C’est magique, vous verrez…. Mais en toute franchise, je trouve l’exercice difficile… Passée l’heure, tentez une journée entière…Et petit à petit, modifiez votre langage. Votre mental suivra et vous remerciera !

Prendre conscience ?

Le simple fait de prendre conscience de ces tiques de langage vous permettra également de repérer ces phrases chez vos interlocuteurs. Vous verrez également ceux qui ont du pouvoir d’agir et ceux qui subissent leur vie….

Donnez-vous la permission de ne pas être parfait ! C'est compliqué de tout changer aussi le fait de s'entendre dire ces choses, cela vous permettra d'y être plus attentif et de vous corriger tout seul ! Toutes ces expressions expriment la contrainte. Elles vous ôtent de toute volonté et parlent d'un pouvoir suprême qui serait extérieur à vous. En les mettant à chaque phrase, vous vous autorisez à être impuissant... En langage de pro, on appelle cela le "surmoi". Le simple fait de prendre conscience de cela, c'est déjà affirmer qu'on ne veut plus être une marionnette. Quel grand pas !

Comment on fait ?

Une fois qu'on a pris conscience, qu'on a regardé et entendu tous ces moments où notre langue fourche, on utilise d’autres mots. Ensuite, on se félicite de changer ses habitudes et on regarde ce que cela provoque en soi. C'est lent, c'est plutôt invisible mais c'est efficace pour booster sa confiance en soi. Je vous propose un exercice à faire en autonomie !

Petit exercice d’auto coaching :

Prenez une feuille de papier et écrivez tous les « je dois…. » de votre journée de demain.

Relisez et remplacez par « je choisis de…. »

Cet exercice peut vous permettre de faire le tri entre vos devoirs et vos propres permissions…de faire le nécessaire pour être dans un équilibre.

Pour certains, l’exercice risque d’être douloureux car la liste des « je dois » est très longue et reste compliquée à transformer en « je choisis de »…

C’est peut être le moment de travailler vos équilibres….


Et ensuite...

Les bravos sont de sortie ! On regarde ce qu'il s'est passé en nous. C'est très "fondu" dans le reste de nos actions pour prendre le contrôle. Vous ne serez pas transformé mais je peux vous garantir que vos oreilles seront affutées ! On peut très rapidement rependre le contrôle et se dire qu'on a gagné en pouvoir d'agir. Personne ne peut nous dire ce que l'on doit faire mais on peut choisir de faire telles ou telle chose pour de bonnes rasons. Ma liste des "je dois" est vraiment toute petite, je vous assure ! Cela me permet de faire les choses en conscience, même celles que je repousse et qui me rebutent. Je trouve le sens à chaque fois et je me sens mieux ! J'ai mis dehors le persécuteur qui dictait une partie de mes journées. Mon petit juge intérieur est au chômage

partiel !



87 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Kommentare


bottom of page